Web Analytics Made Easy - StatCounter

RETIRE ON REAL ESTATE (synthèse PDF et audio)

PAR K. KAI ANDERSON 

De nombreuses personnes travaillent toute leur vie dans le but d’avoir une retraite paisible. Cependant, avec une petite pension, des économies qui peuvent à tout moment être dépensées à cause d’une maladie ou de toute autre urgence, la majorité de ces personnes n’auront pas assez d’argent pour avoir la retraite qu’elles ont tant souhaité. 

K. Kai Anderson, à travers son livre  « Retire on Real Estate  », fait ressortir l’immobilier comme un gage sûr, promettant une retraite paisible. Avec cela, n’importe quelle personne pourrait avoir la vie sereine qu’elle a tant voulue après des années de travail. En écrivant ce livre , K Anderson veut faire ouvrir les yeux sur les nombreux avantages qui existent dans le milieu locatif. Dans son livre, il ressort de grands points tels que :

• Comment démarrer dans l’immobilier ?

• Comment repérer intelligemment les investissements ?

• Comment choisir le bon prêt immobilier ?

• Prendre en compte la vacance locative

Qui est Kai Anderson  ?

Investisseur et propriétaire de plusieurs propriétés depuis plus de 15 ans, K. Kai Anderson a pu vivre une vie tranquille après sa retraite grâce à ses biens immobiliers. Auteur de nombreux livres à succès, tels que : Secure Retirement et Income for Sale, il revient aujourd’hui avec une toute nouvelle œuvre intitulée Retire on real Estate. En effet, sa mission au travers de son livre est de montrer à tout le monde l’impact que l’investissement immobilier peut avoir dans leur vie. 

Comment démarrer dans l’immobilier ?

Débuter dans le monde de l’immobilier est très complexe. Afin de vous aider à faire le moins d’erreurs possible, voici quelques petits conseils donnés par K Anderson dans son ouvrage.

Choisir une bonne stratégie pour débuter

Dans l’investissement immobilier, plusieurs approches qui se révèlent complexes en découlent. Cependant, il  existe deux grandes approches à prendre en considération.

Si vous voulez vous-même investir votre argent et faire les travaux, soyez prêt à faire des sacrifices personnels tels que : le sacrifice de certains week-ends et quelques nuits blanches ! Au début, vous aurez l’impression que tout vous tombe sur la tête. Vous voudrez même laisser tomber. 

En revanche, vous pouvez également faire un prêt à votre banque pour qu’elle vous suive tout au long du processus. Néanmoins, cette approche est plus difficile, et le prix de votre investissement peut vous coûter plus, car il va falloir convaincre votre banque pour le prêt et la laisser vous suivre tout au long de votre projet.

Peu importe le choix que vous ferez, soyez clairvoyant et avancez dans ce sens malgré les problèmes qui se présenteront à vous. Finalement, vous serez satisfait à coup sûr.

Échanger avec des personnes qui se sont lancées dans l’immobilier avant vous

Si vous doutez toujours du fait que l’investissement dans l’immobilier soit un gage de bien-être après votre retraite, échangez tout simplement avec des personnes qui le font déjà. Pour ce faire, essayez de parler avec des locataires, et des banquiers. En le faisant, vous pourrez non seulement connaître votre solvabilité en banque et avoir certaines informations qui vous permettront d’avancer dans votre projet d’investissement immobilier. Vous pourrez également connaître les erreurs à ne pas commettre durant votre investissement.

Faire une étude de marché

K Anderson nous dit dans son œuvre qu’avant de mener toute action d’investissement, il est primordial de faire une étude de marché. Pour ce faire, postez une annonce sur un site. Dans l’annonce, mettez que vous recherchez des locataires avec des images et caractéristiques du logement à l’appui. 

Grâce au retour du marché, vous pourrez savoir si votre projet est bon ou pas. Vous pourrez également continuer sur la même longueur d’onde, ou revoir votre projet de fond en comble.

Enfin grâce à cette étude de marché, vous pourrez avoir un prix fixe de location pour votre appartement.

Ne mettez pas trop au départ

Lorsque l’on débute dans l’investissement locatif, K Anderson nous dit de ne pas faire de très gros investissements. Vous pouvez mettre en location un studio ou même investir dans une place de parking. Ainsi, vous pourrez mieux minimiser le risque et connaître toutes les démarches possibles. Vous aurez mieux la main et moins de stress. Par la suite, vous pourrez vous lancer dans de plus gros investissements.

Entourez-vous d’une bonne équipe

Avant de vous lancer, il est important de vous entourer d’une bonne équipe. K. K Anderson recommande de s’entourer de personnes telles que : des investisseurs, des notaires, des agents immobiliers, des banquiers et de bons comptables. Bien sûr cet entourage sera réuni au fur et à mesure que vous avancerez. 

Surtout, ne vous entourez pas de personnes incompétentes. Entourez-vous de personnes qui pourront vous prodiguer de bons conseils, et des personnes avec qui vous aurez une relation à long terme. 

Par la suite, vos futurs investissements seront plus faciles, car vous serez déjà entouré de bonnes personnes.

Formez-vous

Il est stupide de croire qu’il faut juste de l’argent pour se lancer dans l’immobilier. En le faisant, vous pourrez courir à votre perte. Il est important de se former en négociation et en fiscalité. Cela vous permettra de mieux négocier le bien et de ne pas l’acheter plus cher que ce qu’il ne vaut. Nombreuses sont ces personnes qui font des erreurs sur la fiscalité. 

Réduire le risque d’inoccupation

En achetant un bien immobilier, vous devez vous mettre en tête qu’il y a plusieurs risques. Afin de limiter les risques dans un investissement immobilier, K. K Anderson dans son ouvrage nous donne quelques détails à prendre en compte.

Prendre en compte l’emplacement du bien

Avant d’investir dans un bien à long ou à court terme, il est indispensable de prendre en compte les commodités et services accessibles aux alentours. Pour se faire, regardez s’il y a des écoles, des supermarchés, un service de transport ou encore un hôpital proche. Aussi, n’hésitez pas à vous projeter à long terme si le quartier évolue. Enfin, le dernier point à prendre en compte, c’est la demande locative. Il serait très risqué de prendre un T4 dans un quartier où il n’y a que des étudiants. 

Assurez-vous contre les vacances locatives

Comme dit plus haut, l’emplacement de votre bien immobilier a une grande importance. Si vous choisissez mal votre emplacement, votre bien ne sera pas loué aussi facilement que vous le pensez. Il pourra rester vide pendant plusieurs mois, d’où l’appellation : vacance immobilière. C’est en quelque sorte le risque que les investisseurs redoutent le plus. Cela peut vous conduire à des situations difficiles, voire même à la perte de votre bien immobilier. Pour y remédier, choisissez un bien qui se trouve dans une zone où la demande de location est très élevée. Aussi, le problème peut être au niveau du montant du loyer. Donc, pensez à le diminuer considérablement. Cela pourrait favoriser la location de votre bien.

Prendre des mesures pour éviter au maximum les impayés

Les détenteurs de bien immobilier sont fréquemment confrontés aux loyers impayés. K. K Anderson nous dit dans son œuvre que pour y remédier, vous devez tout simplement vous assurer que les revenus de votre futur locataire soient 4 fois supérieurs au montant du loyer…

En France, vous pouvez aussi souscrire à des assurances loyers impayés, mais les conditions sont différentes d’une compagnie à une autre.

Comment repérer intelligemment les investissements ?

Trouver le bon bien est sans doute la chose la plus complexe dans un investissement. Avant de s’y lancer, plusieurs personnes se posent des questions telles que : est-ce un bon investissement  ? Sera-t-il rentable  ?  

Sachez-le, un bien rentable ne s’acquiert pas aussi facilement, donc si vous trouvez que c’est trop facile, n’investissez pas.

Dans son livre, K. K Anderson donne quelques astuces qui vous permettront de trouver le bon rendement.

Vous pouvez également évaluer la faisabilité de votre projet en utilisant les calculateurs et simulateurs.

Les sites internet

Aujourd’hui, grâce à internet, il vous est possible de trouver un bien immobilier sur certains sites comme Leboncoin, Seloger ou encore PAP. Vous trouverez également certains avis laissez par d’autres investisseurs qui ont déjà eu à visiter le bien. Vous pourrez même, et ce pour vous rassurer, entrer en contact avec eux afin de leur poser toutes les questions que vous souhaitez.

Se mettre en relation avec des agences immobilières

Se mettre en contact avec des agences immobilières est sans doute l’une des meilleures façons pour trouver la bonne affaire. Pour ce faire, vous devez mettre l’agent immobilier dans votre poche. N’hésitez pas à mettre de l’argent pour le motiver. En le faisant, vous lui montrerez non seulement votre détermination, mais aussi que vous serez toujours fidèle et prêt à tout, et enfin que vous avez les moyens d’assurer votre investissement. 

Vous verrez, à la fin vous ne serez pas déçu, à la moindre affaire, vous serez la première personne qu’il contactera.

Comment choisir le bon prêt bancaire ?

Il existe de nombreuses banques qui peuvent vous octroyer un prêt. Cependant, elles sont difficiles à trouver. Pour vous aider à faire le bon choix, K. K Anderson vous donne quelques points essentiels à suivre lorsque vous faites un prêt hypothèque.

Vous pouvez aussi télécharger gratuitement le classement des banques qui prêtent.

La période d’amortissement 

La période d’amortissement est le temps que la banque et vous, vous êtes fixés pour le remboursement de votre prêt immobilier. La période maximale pour un prêt est généralement limitée à 30 ans en France. Cependant, si vous avez choisi une période d’amortissement de 20 ans ou 25 ans, les taux seront plus intéressants. Notez que plus vous prenez une période d’amortissement avec une longue durée, plus les intérêts que vous devrez verser à votre banque seront élevés. Donc, il est préférable de prendre un amortissement avec une courte durée pour que cela ne pèse pas sur vous à long terme.

Le terme 

Le terme est un contrat signé entre vous et votre prêteur. Dans ce contrat, il sera mentionné la durée déterminée pour le remboursement. Généralement, le terme a une durée moyenne de 6 à 10 ans. Notez que, plus la durée du contrat sera courte, et moins le taux d’intérêt sera élevé. 

Le taux d’intérêt

Il existe deux types de taux d’intérêt.

Le taux fixe : Il est le taux le plus élevé parmi les deux. Cependant, si vous prenez un taux fixe, il sera le même durant tout votre prêt jusqu’à la fin de son remboursement.

Le taux variable : Le taux variable varie en fonction de la fluctuation du marché. 

K. K Anderson fait ressortir dans son ouvrage un point essentiel concernant le taux fixe. En effet, si vous êtes une famille et que vous souhaitez faire un prêt, l’auteur conseille le taux fixe, car en cas de hausse de taux, vous n’aurez pas à faire face à des problèmes.

Néanmoins, si vous choisissez un prêt à taux variable, n’oubliez pas de le choisir « capé ». C’est à dire que la fluctuation est contrôlée en fonction de ce que vous avez choisi avec la banque.

La fréquence de paiement

Il vous est possible de rembourser votre prêt plus rapidement avec une option de paiement anticipé. Attention, dans certaines banques, si vous remboursement plus vite que prévu, vous aurez à payer des pénalités…

Des points supplémentaires à prendre en compte

Avant de faire un prêt afin de vous lancer dans l’immobilier, vous devez vous poser cette question : est-ce que je suis apte à pouvoir payer ? Car une fois le prêt accordé, vous devrez mettre la main à la poche : le notaire, la banque, aménager votre bien, l’équiper avec des appareils électroménagers et le meubler. Vous devrez également payer le chauffage et enfin les impôts. De plus si vous êtes un couple et que vous prévoyez de faire des enfants, vous devrez vous attendre à une possible baisse de revenu !

Une fois ces paramètres pris en compte, vous serez en mesure de répondre à cette question, et de savoir si oui ou non vous êtes prêt à vous lancer dans l’investissement immobilier.

Conclusion

En somme, K. K Anderson par son œuvre  « Retire on Real Estate  » fait ressortir l’immobilier comme la meilleure façon de garantir une retraite paisible et confortable. Grâce à lui, vous pourrez non seulement compléter vos revenus, mais vous aurez également un patrimoine à léguer à vos enfants. Toutefois, lors de vos démarches, n’hésitez pas à vous entourer de personnes qui pourront vous accompagner et vous prodiguer de bons conseils. Grâce à eux, vous ferez le moins d’erreurs possibles.

30 jours à 7€

7 €

Pendant 30 jours puis 37€/mois*

*réservé aux nouveaux membres

SOLUTION PRÉFÉRÉE
DES MEMBRES DLS

Accès mensuel

37 €


/mois

1 an d'accès

297 €

Soit 4 mois offert

37€ x 12 mois = 444€ 
Soit 147€ d'économie !