The Book in a Box Method

#56 : The Book in a Box Method

The Book in a Box Method

Dans un premier temps, les auteurs, nous proposent de réfléchir sur l’existence même des livres dans notre société (et celles passées).

De tout temps, le livre (principalement de non-fiction) a servi de médium pour transmettre des idées. Un canal pour faire en sorte qu’une personne puisse partager à une autre, une certaine somme d’idées, de concepts, de pratiques, de réflexions, sur un sujet qu’elle maîtrise.

Dans ce cas, se pose alors la question de savoir si seuls ceux qui possèdent “une plume”, qui est “naturellement” douée pour la pratique de l’écriture, sont aptes à offrir aux autres leur savoir...

Et c’est là que les auteurs de ce livre interviennent. Ils se sont rendu compte, qu’en fait, pour la plupart des livres de non-fiction, le talent d’écriture pouvait être remplacé par autre chose :

celui de savoir parler !

Car oui, même si dans le résumé de ce livre nous allons aussi parler de “comment éditer son propre livre”, les auteurs sont bien conscients que le blocage principal d’une majorité de personne, réside dans le fait de douter de sa capacité à écrire.

Raison pour laquelle nous le verrons en détails plus tard, ils préconisent de s’enregistrer en audio, de faire retranscrire et d’agencer le tout.

C’est d’ailleurs leur rencontre avec une entrepreneure qui leur a fait prendre conscience qu’ils tenaient entre les mains un concept porteur et qui solutionnerait beaucoup de “problèmes”, de “résistances”.

En effet, encore aujourd’hui, nul ne peut nier l’importance, l’impact sur un business d’avoir publié son propre livre. Automatiquement, aux yeux des autres, vous dégagez une autorité supplémentaire, un vrai crédit vous est donné par les gens, puisque vous devenez une référence, un expert en la matière.

 

Nouvelle formule 100% digitale
Formule Papier