Web Analytics Made Easy - StatCounter

Can’t Hurt Me

PAR David Goggins  

Can’t hurt me: Que faut-il retenir ?

Can’t hurt me: Master your mind and defy the odds

Il n’est pas exclu d’avoir besoin d’un petit coup de pouce pour atteindre ses objectifs dans la vie. Plusieurs moyens existent à cet effet. Les livres de développement personnel en font partie.

Si vous êtes un amoureux de ces ouvrages, sachez que «  Can’t hurt me: Master your mind and defy the odds » est le livre qu’il vous faut absolument découvrir. Nous vous faisons connaître cette œuvre à travers cet article.

Présentation de l’œuvre

Paru le 15 novembre 2018 en version anglaise, « Can’t hurt me : Master your mind and defy the odds » est une œuvre de David Goggins. Elle a été publiée par la maison d’édition Lioncrest.

À travers ce livre d’un volume de 364 pages, l’auteur raconte le parcours de toute son existence. Une histoire aussi émouvante que motivante. Il montre que l’être humain est doté de tous les atouts qui lui sont nécessaires pour réussir. C’est à ce dernier qu’il revient de se donner les moyens indispensables à réussite. Il lui faut déployer toutes ses capacités physiques et physiologiques. Ainsi, dans ce livre, l’auteur montre que l’homme peut renverser les pires situations en sa faveur grâce à la volonté.

Cette autobiographie relate comment David Goggins a pu passer de la perdition à la lumière. Il propose un ensemble de challenges afin de permettre à chacun de se réaliser et de croire en lui.

Cette histoire pleine d’enseignements a permis à ce chef-d’œuvre de se faire une place dans l’arène des meilleurs livres. Le nombre de vente en fait d’ailleurs le témoignage. Bien que la langue de parution soit l’anglais, cet ouvrage a été vendu à plus de 2,5 millions d’exemplaires à travers le monde. Toutefois, pour faciliter l’accessibilité aux lecteurs, le livre est disponible en version imprimée, en livre audio et en ebook kindle.

La version imprimée pèse 499 grammes. Elle a une longueur de 152 mm, une largeur de 21 mm et une hauteur de 229 mm.

Qui est David Goggins ?

David Goggins est né à New York, aux États-Unis, le 17 Février 1975. Il est de nationalité américaine. Âgé de 46 ans en 2021, il est le fils de Trunnis et Jackie Goggins. Il a aussi un frère aîné du nom de Trunnis Jr qui est né en 1971.

Avant de se faire remarquer par cet ouvrage et les nombreuses conférences qu’il anime, David Goggins a, à de nombreuses reprises, fait parler de lui. En effet, c’est un coureur d’ultra marathon, un cycliste d’ultra distance et un triathlète. Il détient le record du monde Guinness pour avoir effectué 4 030 tractions sur une période de 17 heures. En 2007, il établit un record de parcours lors de la « The Grapevine 48 Hour National Championships ». Mais avant ça, il a obtenu la première place dans plusieurs courses d’ultra endurance.

 Il a suivi plusieurs formations d’élite. Il s’agit de celle de l’Air Force, celle des rangers et celle de la Navy Seal. C’est un record qu’il est le seul à détenir jusqu’à présent. Il a connu la guerre d’Afghanistan et la guerre en Irak. Son histoire très marquante lui a valu sa nomination en tant que « The Fittest (Real) Man in America » par « Outside Magazine ». Ces diverses performances lui valent le titre de « Plus fort homme dans le monde » qui lui est attribué.

La vie de David Goggins à travers le résumé de « can’t hurt me »

C’est à travers son livre que David Goggins nous raconte l’histoire de sa vie. De son enfance jusqu’à l’accomplissement de ses rêves.

La malheureuse enfance de David Goggins

David Goggins n’avait pas eu une enfance épanouie. Très tôt, il avait déjà commencé par travailler gratuitement pour le compte de son père. Ce dernier avait une patinoire située au cœur de Masten District. Il était âgé de 6 ans à l’époque. Il ne pouvait pas s’offrir les distractions que s’offraient ses camarades. Pendant que ses amis ou les enfants du même âge que lui se reposaient, David travaillait.

En plus de faire de ses enfants ses esclaves, Mr Goggins les battait face à leur mère impuissante. Elle subissait également les violences de son mari. Ce traitement n’est pas demeuré sans effet sur les études du jeune David Goggins. Il est resté un piètre apprenant.

Fatiguée du traitement infligé par son mari, Jackie s’enfuit à Brazil en Indiana avec son benjamin. Mais c’était le début d’un autre combat pour ce dernier. Étant le seul noir de la région, il subissait des injures, des humiliations raciales et des menaces de mort de la part de ses camarades. Une situation dont il peinait à sortir. Son Moral recevait des coups dont il ne se remettait pas. Son état psychologique devenait de plus en plus vulnérable. Son faible niveau scolaire, les difficultés financières de sa mère contribuaient également à ces humiliations.

Mais sa mère fit la rencontre de Wilmoth Irving. Il offrit à David Goggins toute l’affection paternelle dont il avait besoin. Ce qui l’aida à surmonter son stress post-traumatique. Mais très tôt, il replongera quand il tombera sur le cadavre de son beau père assassiné juste avant leur déménagement à Indianapolis en 1989.

La nécessité de se faire une nouvelle personnalité

Face aux études qui se sont révélées être un échec pour David, il lui fallait impérativement trouver une voie de sortie. Ainsi, il s’est tourné vers l’armée pour laquelle il a développé un intérêt grâce à son grand-père. Il passa sans succès, deux fois de suite, le test d’entrée dans l’armée. Les tests étaient au-dessus de ses capacités physiques et intellectuelles. Ces deux échecs l’ont à nouveau plongé dans le désespoir.

La révélation de la cause de ses échecs

Désespéré, David Goggins s’était trouvé un boulot d’exterminateur. Il avait trouvé refuge dans la nourriture. Il a alors très rapidement pris beaucoup de poids. Son apparence était ce qui comptait le moins pour lui. Mais, un jour, il a interrompu sa douche pour suivre un documentaire sur les « Navy Seals » à la télévision.

Pris de passion pour le corps, il nourrit sur-le-champ, l’envie d’y faire partie. Ce qui lui paraissait impossible jusqu’à ce qu’il retourne dans la salle de bain. Une fois devant le miroir, il se rendit compte qu’il était l’unique cause de ses échecs. Il voyait dans le miroir une image qu’il n’aimait pas. C’était celle d’un homme de plus de 130 kg sans repère et sans ambition.

Il décida alors d’y remédier progressivement à compter de ce jour-là. Ainsi, il colla contre le miroir ses objectifs. Et se rasa systématiquement la tête. Il devait donc se rendre quotidiennement compte de ses progrès à travers le miroir.

Ne jamais reculer face à ses rêves

David Goggins poursuit ses rêves. Il passe alors pour une troisième fois le test pour intégrer l’armée (ASVAB). Mais sa détermination et ses efforts n’étaient pas encore suffisants pour lui permettre faire partie de la « Navy SEAL ». Il ne se décourage toujours pas. Il poursuit son entraînement acharné et son processus de changement. Il s’était fixé comme objectif, de perdre plus de 45 kg de poids en trois mois pour réussir les épreuves de qualification.

Ainsi, chaque jour, il commençait son entraînement à 4 h 30. Il faisait du vélo, ensuite de la natation, puis des séries d’exercices pour l’ensemble des groupes musculaires de son corps. Ainsi, il ne risquait pas un déséquilibre musculaire.

Il se surpassait dans son entraînement. Il dépassait les limites que son mental lui fixait. Il appliquait la règle des 40 %.

La règle des 40 % selon David Goggins

Quand vous faites votre entraînement sportif, il y a une petite voix qui cherche à vous imposer des limites (je suis fatigué, je ne peux plus continuer). À titre d’exemple, vous avez l’habitude de faire 30 séances de pompes. À chaque fois que vous atteignez ce nombre, il y a cette voix qui vous dit que vous en avez déjà fait assez. Elle vous impose la fin de votre séance. Généralement, vous écoutez cette voix.

C’est en effet, la règle de 40 % dont parle David Goggins dans son ouvrage. Selon lui, nous utilisons rarement plus de 40 % de notre potentiel. Nous cédons très rapidement à cette voix qui nous fixe des limites. Elle nous oblige à rester dans notre zone de confort.

Sortez de cette zone de confort, si vous avez envie d’évoluer et de réaliser des choses. Votre esprit vous impose des limites qui ne vous conviennent pas. Vous êtes en mesure d’aller au-delà des 40 % qu’il vous impose.

David a plus d’une fois repoussé ses limites. Il le montre à travers plusieurs passages de son ouvrage.  « En 1999, alors que je pesais 297 livres, ma première course était d’un quart de mile. Avance rapide jusqu’en 2007, j’ai couru 205 milles en trente-neuf heures, sans escale. Je n’y suis pas arrivé du jour au lendemain, et je ne m’attends pas à ce que vous non plus. Votre travail consiste à dépasser votre point d’arrêt normal ».

L’accomplissement de toute une carrière

Les résultats de l’application de cette règle ne se sont pas faits attendre dans la vie de David Goggins. En plus de sa carrière très remarquable au sein de l’armée, il s’est également fait remarquer dans le monde sportif. Les multiples recors qu’il a battus en font le témoignage.

Les 10 challenges proposés par David Goggins

  • Le recensement

Vous ne pourrez évoluer que si vous avez la maîtrise de l’ensemble des éléments qui vous empêchent d’émerger. Vous devez donc avant toutes choses, recenser toutes vos limites, dans un journal. Tout ce qui constitue un obstacle à votre évolution. Prenez la peine de n’en oublier aucun.

  • Partez en guerre contre votre propre personne

Acceptez le reflet de votre personne. Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez mener efficacement le combat contre cette personne que vous n’êtes pas content d’être. Pour mener à bien ce combat, fixez-vous des objectifs. Marquez-les sur des post-its. Ayez-les dans votre champ de vision. Ainsi, vous pourrez régulièrement vous rendre compte de la réalisation des objectifs.

  • Sortez de votre zone de confort

Recensez sur la même liste que vos objectifs, tout ce que vous n’aimez pas faire. Essayez de prendre l’habitude de faire chacune de ces choses. Intégrez-les dans vos programmes quotidiens.

  • Recherchez l’excellence

Cataloguez certaines personnes comme étant des adversaires. Fixez-vous l’objectif de les battre, de les surpasser par tout moyen. Travaillez très dur dans votre domaine au point que les gens vous méconnaissent par vos résultats.

  • La visualisation

C’est une étape nécessaire quand vous abordez chacun des objectifs à réaliser. Faites dans votre tête, une projection de toutes les situations possibles. Ainsi, vous aurez anticipé les évènements malheureux qui se produiront lors de la réalisation de ces objectifs. Aussi, vous serez préparé psychologiquement à affronter vos réussites et vos éventuels imprévus.

  • Servez-vous de vos réussites comme récompense

Marquez dans votre journal toutes vos réussites. Ainsi, à chaque fois que vous vous sentirez en difficulté, repensez à tout ce que vous avez déjà accompli. Ressentez la satisfaction et le désir d’en faire encore plus. David Goggins, lui, pensait aux cookies que sa maman lui offrait pour le récompenser.

  • Prenez le dessus sur votre mental

Ne vous laissez pas diriger par votre mental. Surpassez les limites qu’il vous impose. Essayez d’allez au-delà des objectifs que vous vous êtes fixés.

  • Ayez un calendrier pour vos objectifs

On ne poursuit jamais deux lièvres à la fois, dit-on. Donnez-vous la chance de parvenir à vos objectifs. Organisez vos journées de manière à travailler efficacement sur un objectif.

  • Travaillez sans interruption

Engagez-vous une fois pour de bon. Ne laissez rien vous interrompre dans votre élan. Enchaînez chacun de vos défis sans marquer d’arrêt.

  • Faites le point de vos échecs

Ne laissez pas vos échecs vous affecter. Marquez-les dans votre journal. Relevez tous les détails les concernant (ce qui a conduit à ces échecs, la manière dont vous les avez reçus). L’objectif est de tirer leçon de ces défaites. Aussi, en dessous de ces échecs, vous devez également marquer les différentes résolutions que vous avez prises pour les éviter à l’avenir.

30 jours à 7€

7 €

Pendant 30 jours puis 37€/mois*

*réservé aux nouveaux membres

SOLUTION PRÉFÉRÉE
DES MEMBRES DLS

Accès mensuel

37 €


/mois

1 an d'accès

297 €

Soit 4 mois offert

37€ x 12 mois = 444€ 
Soit 147€ d'économie !